Nouvelle Chine Nicolas Chevailler 3615 Seňor Nouvelles Formes

du jeudi 6 au dimanche 9 avril - Ouverture en présence des artistes - mercredi 5 avril, 19h

En peignant sa vision rêvée de la cour de la Chine impériale en 1742, François Boucher imaginait-il, qu’un jour, elle serait animée et qu’elle puisse être contrôlée par un visiteur ?
Nicolas Chevailler et 3615 Seňor ont créé un dispositif vidéo participatif avec cette série de tableaux du fonds permanent du Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie. Certains personnages
s’animeront pour interagir entre eux et iront jusqu’à prendre la liberté de s’échapper de ces scènes dans lesquelles ils sont peints depuis plus de 280 ans. C’est toute une nouvelle vie qui s’offrira à eux autour de ces tableaux. Mais chut ! Pas un mot à François !
Ludique, cette installation est une invitation à porter un nouveau regard sur le fonds permanent du Musée. Et même à jouer avec.

En partenariat avec les Musées du Centre de Besançon
Tarifs sur le site du musée

Nicolas Chevailler

Graphiste et motion designer basé à Besançon, Nicolas Chevailler adopte une approche expérimentale dans son travail en combinant l’image, l’animation et la production sonore. Constamment à la recherche de nouvelles techniques et technologies, il explore le vaste champ lexical des rêveries numériques au travers de projets artistiques empreints d’une certaine poésie et d’inattendus.

3615 Seňor

Le collectif 3615 Señor rassemble artistes et techniciens, bidouilleurs et étudiants, chercheurs et plasticiens pour imaginer et réaliser des projets inventifs, étonnants et mêlant technologie et création artistique.
Créé selon la légende en 2012, au moment où le Minitel a été débranché, le collectif se réunit une fois par semaine à la Friche Artistique de Besançon.

Nouvelles Formes

Même si on organise le festival et qu’on diffuse des installations sur le territoire pendant le reste de l’année, il nous arrive d’avoir des idées (souvent un peu saugrenues au départ), en se disant « tiens ça serait cool si on pouvait faire ça ».

À ce moment là, on va voir des artistes, des développeurs, des constructeurs, des chercheurs, des potes, enfin des personnes qui savent faire. On leur expose nos envies, souvent au début ça les fait rire, et puis on commence à les titiller avec nos fameuses questions « est ce qu’on peut le faire ? » et rapidement (vu qu’ils sont tous super bons et ingénieux) arrive « et si on le faisait ? ».

Avec ce genre d’échanges, on a participé à la conception et pu créer ACT, la conférence Le web au service des usagers ? en 2022, Nouvelle Chine, Sol Vif et la chasse aux oeufs électroniques en 2023 et Touché, Bougé … Créer, Comme un poisson dans l’eau, Insectasia et les ateliers Playtronica en 2024.

On peut donc être producteur et parfois aussi co-concepteur…

Nouvelles Formes est une association artistique bisontine portée sur la technologie et accordant une attention particulière aux créations pluridisciplinaires, interactives et innovantes. Nouvelles Formes regroupe une vingtaine de personnes (indépendants, chercheurs, professionnels de la culture, artistes, étudiants, médiateurs, curieux) autour de la volonté de participer à l’émancipation du libre arbitre numérique en amenant le public à manipuler des formes artistiques singulières.